29 septembre 2023

Ecluse....

 Retour de lecture : 


Quel Éden rêche !

rauque,râpeux,roublard. Que d'air(s) dans ces galères, paradis des bordées héroïques, des virées mémorables et  des ports qui tanguent .
J'ai vu (juste un instant !) Gabin et Belmondo dans le singe en hiver. Juste un instant car les personnages de ce récit sont sans  pareils: paillards,"coffes " lamentables et magnifiques.
Humains donc,et tellement.
Et puis quel langage! trafiqué,mâtiné,malaxé,c'est cousu main.... de paluche de maître .
Y a juste un bémol: ça donne envie de se relancer dans les rades et de refaire la vie qu'on n'a pas toute bien vécue.

Fin octobre j’achèterai encore 4 "Ecluse" pour les mettre à NOËL dans les godasses de  mes  meilleurs gredins.


15 juin 2023

Appel à textes


 

L’association Fusain-Rouge

organise un appel à texte très très court ! 


L'association Fusain-Rouge reçoit en résidence depuis octobre 2022 un groupe de créateurs qui travaille sur le thème des Phares de Campagne. Il faut comprendre : châteaux d'eau, ces objets architecturaux aux multiples formes qui jalonnent nos campagnes !

 

 

Dans le cadre de ce projet un livre est en cours de rédaction.

L'histoire : Un phare de campagne part de la Drôme pour rejoindre la Bretagne. Pourquoi ? Comment ? Nous ne le savons pas et nous en moquons !

Mais il est bel et bien en route...

A l'intérieur de ce Phare de campagne se trouve une immense bibliothèque.

Dans cette bibliothèque se trouve un carnet de bord.

En effet, beaucoup de personnes passent là, séjournent parfois, empruntent ou déposent des livres, rencontrent d'autres passagers, discutent...

Et chacun laisse une trace de son passage, dit comment il a découvert la présence du phare de campagne, ce qu'il y a fait, à quel endroit de la ligne Drôme/Bretagne il est monté à bord, combien de temps est-il resté et tout ce que l'on peut bien écrire dans un carnet de bord...

Alors imaginez un instant que vous découvriez à votre tour ce Phare de campagne, que vous l’investissiez un moment... Qu'allez vous inscrire dans le carnet de bord ?



Article 1 - Date

L'appel à texte se déroule du 15 juin 2023 au 31 juillet 2023 à minuit.

Article 2 - Participation

La participation est gratuite et ouverte à toute personne majeure, quelle que soit sa nationalité

Article 3 – thème

Les participants écriront un texte à la première personne, dans le style qu'il souhaiteront pour relater leur présence dans le phare de campagne. Ils pourront indiquer comment ils ont découvert le phare de campagne, sur quel partie de son parcours (Drôme/Bretagne), ce qu'ils en ont pensé ce qu'ils y ont fait, pourquoi ils l'ont quitté, s'ils y ont rencontré quelqu'un, ce qui a bien pu leur arriver... Le texte demandé étant très court il peut n'être mentionné qu'une partie de ce qui précède, au choix de chacun.

L’humour est le bienvenu !

Article 4 Mise en page

Les textes ne devront pas avoir plus de 1/2 page (environ 1200 signes). Tout texte dépassant cette longueur sera éliminé d'office

Mise en page : format A4, interligne 1,5, police Arial corps 12, marges de 2,5 sur les 4 cotés.

Article 5 - Envoi

  • Les manuscrits doivent impérativement être envoyés sous format électronique à l’adresse suivante : fusain-rouge@orange.fr

  • Chaque fichier informatique doit être non verrouillé, en format Word (.doc ou docx), Open Office ou Libre Office (.odt)… (pas de PDF SVP).

  • L’objet du mail sera « phare de campagne »

  • Ne s'agissant pas d'un concours le nom et le prénom (ou pseudonyme) apparaîtront en haut du texte.

  • Chaque participant indiquera à la fin de son texte la phrase : « j’ai lu et accepte les conditions du présent appel à texte».

Chaque participant recevra un accusé de réception de son mail dans la semaine suivant son envoi. En cas de non réception de cette confirmation il tient au participant d’en avertir les organisateurs.

Article 6 - Délibération

Il ne s'agit pas d'un concours. Les membres de la résidence qui travaillent sur ce projet choisiront les textes qui répondent le mieux à leur attente.

Article 7 - Prix

Les participants dont le texte sera sélectionné acceptent, sans aucune réserve, que leur nouvelle fasse l’objet d’une publication papier.

En acceptant le présent règlement l’auteur cède gratuitement l’exploitation de son texte à l’association Fusain-Rouge et, l’autorise à publier son texte.

Il ne sera pas fait de contrat à compte d’éditeur. Le nom des participants sélectionnés sera mentionné dans le livre qui sortira fin octobre 2023 dans un coffret comprenant d'autres objets de leur travail.

Chaque candidat sélectionné sera informé par mail dans le courant de mois de septembre et pourra acquérir s'il le souhaite 1 exemplaire du coffret complet à un prix préférentiel (+ frais de port).

Article 8 - Annulation

L'association Fusain-Rouge se réserve le droit de ne rien publier si le nombre et la qualité des œuvres ne lui semble pas appropriées et ce sans que sa responsabilité puisse être engagée à quelque titre que ce soit et sans que cela puisse faire l’objet de contestations de la part des candidats.

Article - 9

La participation à cet appel à texte implique l’acceptation du présent règlement.

Contact et renseignement : fusain-rouge@orange.fr

26 mai 2023

Jeudi 8 juin à l'Atelier 8 - Fête !

 

Un 8, comme une fête...


Il fera beau, pas trop chaud et le vent sera clément... les portes seront donc ouvertes nous pourrons donc être nombreux, dedans, dehors, assis, debout et vice versa !

ce sera le jeudi 8 juin à partir de 18h et nous verrons bien quand nous arrêterons.

Nous parlions de 50ème lectures du 8... Mais ne croyez pas tout ce que l'on vous dit...

En fait cela ne fait que 45 ! Ah, la bonne excuse pour refaire la fête en janvier 2024 ! Si de prétexte nous avions besoin.


Comment cela va-t-il se passer ?

Tout dépendra de vous bien entendu !,


Lire et écrire, écoutez et voir... 

c'est aussi un 8, donc il y aura lecture ! Le thème de la soirée peut être « anniversaire, jubilé » mais nous ne serons pas trop strict. Textes trouvés dans des livres ou que vous avez écrit. Mais toujours 3 minutes de lecture, 5 au grand maximum.

Il y aura aussi des clins d’œil aux ateliers invités et résidences qui se passent à l'Atelier 8. Une intervention donc de l'Atelier d'écriture de Nadine, de l'atelier « à voix haute », une rétrospective des sketches de Yolande et Jean-Pierre (il paraît qu'il y aura un inédit!),

Des propositions d'écriture : autour des phares de campagne (qu'est ce que c'est que ça ?) et des thèmes des 45 lectures...

Il y aura aussi de la musique et du chant : les musiciens sont les bienvenus (pour eux c'est comme pour les lecteurs : intervention courtes, mais qui peuvent se répéter au long de la soirée) Yasmina Kachouche sera là en tout début de soirée avec ses stagiaires (ou pas),

Et puis je sais qu'il se prépare quelques discours « langues de bois », des instants de poèmes murmurés, un florilège de clichés littéraires à vous donnez envie de réécrire Balzac ?


Plus tout ce que l'on ne m'a pas dit mais que je subodore et que je n'ai pas plus envie que vous de savoir pour avoir le plaisir de le découvrir le 8 juin ! Et bien entendu tout ce que ce message vous donnera envie de préparer pour l'occasion. Il faudra juste espérer avoir le temps d'écouter tout le monde, tout en trouvant l'occasion de manger, boire et discuter... comme d'habitude en plus grand !


Comme pour chaque lecture du 8 : Il n'est pas besoin de réserver ou de s'inscrire à l'avance. Il n'y aura pas de programme et d'heure de passages définis. Cela se fera au feeling, à la cloche retentissante pour demander 3 minutes d'attention. (Et ceux qui souhaitent continuer leur discussion seront aimables de s'éloigner un peu. Merci pour les lecteurs..). Pour changer de l'habitude : on applaudira !


Manger et boire :

Je vais prévoir du fromage, du vin et du pain, de la bière et des jus de fruit, du café et du thé et quelques kilos de moules si j'en trouve si loin de la mer en ce début juin. Autrement nous grillerons des saucisses !

Pour compléter, j'appelle cinq ou six volontaires pour faire et venir avec des tartes salées et sucrées, préparer quelques bols de crudités (pas de salades), des melons et des pastèques en cubes... Que tout puisse se manger sans assiette ni couvert s'il vous plaît. Que les volontaires se fassent connaître pour nous organiser et que nous ne croulions pas sous trop de gâteaux au chocolat et pas assez de radis !



Et tout cela va vous coûtez combien ? UN LIVRE. Prenez un livre dans votre bibliothèque et venez le déposer dans la grande valise. En partant pensez à repartir avec un livre (un autre!)

Et puis il y aura comme d'habitude une tirelire qui n'attend que votre générosité, cela veut dire que l'on peut arriver les mains vides (hormis le livre d'entrée) mais avec quelques sous dans les poches !

11 avril 2023

Lecture du 8 avril 2023

Le thème du mois était "Poisson"

Tristesse de la balance - Jacques A. Bernard

Les pieds dans l'eau - René Fallet

Autobiographie d'un poulpe - Viviane Despret

L'humanité disparaitra... bon débarras - Yves Paccalet

La rivière de l'exil - Colum Mac Cann

Les vrilles de la vigne - Colette

Mon ancêtre Jules Poisson - Christiane Montalbetti

D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds - Jon Kalman Stefansson

A la ligne - Joseph Ponthus

La cuisine Lyonnaise - Henri Clos Jouve/Félix Benoit

13 janvier 2023

Lecture du 8 janvier 2023

 

Le texte de Thierry B. Lu lors de la lecture du 8 janvier 2023 à l'Atelier 8. Le thème était : inventez le 8ème péché capital. Thierry nous propose : la Distraction.

 

Je suis un homme distrait. Complètement, indiscutablement, ontologiquement distrait. C’est le principe constitutif de ma personne, ma marque de fabrique, mon empreinte digitale, ma singularité première. Je ne compte plus le nombre de sacs et de valises oubliés dans les trains, les clés perdues je ne sais où, les portefeuilles égarés, les montres, les gourmettes, les bagues laissées sur des tables de café, les écharpes envolées, les lunettes de soleil disparues, les bonnets abandonnés sur l’herbe, les gants négligemment retournés sur le tapis des caisses de supermarché, les chapeaux délaissés sur des cintres de salles d’attente… La ribambelle des objets qui m’ont échappé tout au long de mon existence pourrait remplir un hall de gare. Il y a là un grenier intime, un mont de piété dispersé aux quatre vents, sorte de trésor caché qui ne vaut que par son insignifiance. Si un collectionneur illuminé entreprenait d’en faire l’inventaire, et de mettre ainsi bout à bout ces vestiges orphelins, il pourrait aisément reconstituer en creux le procès-verbal de ma vie. Mais je doute que quelqu’un s’évertue à remonter le cours de mes absences. La réalité m’échappe et personne ne peut la rattraper.

C’est un fait, je suis donc indubitablement distrait. A côté, dans la lune, perpétuellement ailleurs…Mais où donc, mystère…Je suis né comme cela. Certains viennent au monde avec un bec de lièvre, une jambe plus courte que l’autre, un testicule en moins, que sais-je ? Moi, je suis arrivé sur terre avec un défaut de présence au monde. Je suis là, pas là.

J’ai beaucoup travaillé pour guérir de ce déni des choses. Pour conjurer ce tic atroce, je laisse des petits papiers partout, je postite mes moindres gestes, je ne porte ni montre, ni bijou, et j’ordonne à mes amis de ne jamais m’offrir d’accessoires. Noël et les anniversaires sont pour eux de véritables casse-tête car ils savent le destin funeste qui serait réservé à leurs cadeaux si, d’aventure, ils m’achetaient un foulard ou des moufles. Ils m’ont diagnostiqué incurable et me plaignent avec un rien de condescendance. Il est sympa, concèdent-ils mais on ne sait jamais où il est exactement…

C’est pathologique. Huit années à désosser mes oublis sur un divan n’y ont rien fait. Je ne me suis toujours pas accoutumé au peuple des choses, à l’ordre concret des affaires, au continent intangible du réel. Ma psy a déclaré forfait et conclut sans conviction à un trauma originel provenant du manque de désir maternel. Chargeons la mère, ça ne mange pas de pain, elle a bon dos et y est forcément pour quelque chose. Ma thérapeute voulait que nous continuions. J’ai refusé. Elle m’a alors rendu une valise entière d’effets que j’avais déposés dans son cabinet. C’est avec un certain ravissement que j’ai retrouvé un mouchoir à carreaux hérité de mon père, le bracelet brésilien que m’avait offert ma fille Anna pour mes quarante ans, et un sachet de préservatifs hors d’âge.

Le fait est que je n’ai jamais rien demandé. Je ne voulais pas venir au monde, on m’a poussé dehors et voilà le résultat. Un type oblique, dont le corps clame son hébétude, avec une indolence certaine et beaucoup d’obstination. Je n’ai jamais été raccord. Je ne trouve pas ma place. Je suis victime d’un malentendu de départ. Maldonné, le garçon ! Alors j’ai botté en touche. Ma stratégie fut de prendre la tangente, d’esquiver, de me dérober, de filer à l’anglaise, d’éluder le sujet, de trouver un faux-fuyant, histoire de ne pas en être. Je tente de me soustraire du jeu en contournant l’irréfragable et en cultivant, pour briller un peu, une certaine esthétique de l’inanité des choses. Vous comprenez, rien n’est grave, la réalité est futile, tout ce qui est matériel est négligeable, l’essentiel est ailleurs… Je fais bonne figure dans les repas entre amis, je donne le change, mais au fond, rien n’y fait. Ça cloche grave. Je suis un homme dangereux.

La distraction est un péché capital. Le plus grave de tous en vérité. Elle autorise à son auteur une stratégie de retrait implicite du monde, de mépris secret de la société, de dédain informulé à l’égard d’autrui. Car la distraction vaut pour les choses comme pour les êtres. C’est une inattention qui n’est pas spécialisée. Aussi l’humanité tout entière a le droit de se sentir outragée par un tel comportement ! Les distraits par nature sont des terroristes qui s’ignorent. Ils réduisent leurs semblables à une contingence inacceptable. Pour les distraits de mon acabit, les autres, en effet ne comptent pas vraiment. Ils font partie du décor telles des marionnettes dans un théâtre d’ombres. L’autre n’est pas un sujet. Enfant, parent, ami, aucun ne fait la différence. Une fois partis, je les oublie, sans détour. Rien ne résiste à mon tic. C’est plus fort que moi. Je suis donc de la pire espèce. La société ne pourra jamais s’en sortir durablement avec de tels zigotos. C’est perdu d’avance. Sans espoir. Foutu.

La distraction est un poison antisocial, un venin contre le vivre-ensemble, l’obstacle à la survie de l’espèce…ni plus ni moins. Si chacun était comme moi, égaré dans ce bas monde, apeuré par les choses et les êtres au point de les éviter tous, rêvant de vivre nu, radicalement déconnecté, que deviendrions-nous ? Il faut donc sans attendre combattre les distraits avec la plus grande énergie, les déporter sur une île, les mettre au travail forcé, leur faire rendre gorge et les éduquer par tous les moyens, aux modalités et aux codes de la vraie vie. Il y va de notre salut collectif. On ne badine pas avec ça. L’idéal serait de rassembler les choses errantes, semées aux quatre vents, de les remettre à leurs propriétaires évaporés, afin que ces étourdis congénitaux, retombent à l’endroit, et que la réalité émiettée retrouve sa condition d’origine. Sus aux distraits qui dévoient l’harmonie du cosmos ! A bas les oublieux, les désaxés, les têtes en l’air, les anciens et les nouveaux nés de travers pour que le monde re-tourne rond, et qu’à nouveau l’ordre règne…

26 novembre 2022

Ateliers réguliers

 L'Atelier 8 accueille régulièrement...

Atelier D'écriture avec Nadine Thillard, une fois par mois, le vendredi après midi

Bulle d'écriture - deux fois par mois, mercredi et dimanche après midi pour ceux et celles qui écrivent et souhaitent profiter d'une bulle d'écriture.

 
Lecture à voix haute
 
Marc “Animer un atelier de lecture à haute voix est pour moi le plaisir de transmettre le jeu d’acteur auprès de personnes désireuses de lire des écrits d’auteurs pour un public déjà ouvert à cette écoute.”

Marc, comédien, régisseur de cinéma, metteur en scène vous propose en compagnie de Joël Miachon ce nouvel “atelier invité” à l'Atelier 8.

Les objectifs de cet atelier sont de prendre soin d’un texte pour qu’il soit entendu, savouré et ainsi avoir la joie de le partager. 

Les jours, horaires et fréquences des prochains ateliers seront fixés le 25 novembre en groupe afin de satisfaire le plus grand nombre. 10 € l'après midi par personne.


10 octobre 2022

Dernier trimestre 2022 à l'Atelier 8 !

 

Cliquer sur les affiches pour réserver...

 
OCTOBRE 2022








NOVEMBRE :             un livre, un spectacle

01 août 2022

Résultats : 2ème concours de nouvelles

Cette année il n'y aura pas de publication papier

1er :

On ne passe pas (Reynald Nicod)

2ème ex-æquo :

Ultime Grillade (François Escoffier)
J'ai dix secondes pour vous dire (Claude Sorel)

3ème ex-æquo :

Toutes les chances de mon côté (Marie Maréchal)
La dame de la poste (Xavier Lhomme)

4ème ex-æquo :

La der des der (Véronique Pédréro)
CDI ? (Dan Goetzinger)

5ème :

Le cadeau idéal (Michèle Simonsen)

6ème ex-æquo

Le passeur de mots ( Philippe Dugué)
Le centenaire (Bernard Marsigny)
Misère de l'inutilité (Thomas Ghibaudo)
Au square (Annick Baulard)


Bravo à tous les participants (170) 

Merci au jury  (10) grâce à qui chaque texte a été lu 5 fois




Les coups de cœur du jury qui n'ont pas franchi la ligne d'arrivée :

Le costume (Manuelle Campos), Une performance (Alain Dubois),  Aurore Boréale (Jean Barraud), Les trois petits cochons (Alexix Iwangou), Perspectives (Gaspard Blet), Ouverture facile (Pascal Castillon), Pink Lady (Dorothée Coll), Clap de fin (Chantal Bonhème), Lapsus (Marie-Françoise Testa), Mon bar à histoire (Isabelle Gottot), Dans les veines (Julien Villefort)

18 février 2022

2ème concours de nouvelles (2022)

 

L’association Fusain-Rouge et les éditions Ed. (en cours)

organisent le 2ème concours littéraire de nouvelles 



Article 1 - Date

Le concours est ouvert du 1er mars au 15 mai 2022 à minuit.

Article 2 - Participation

La participation au concours est gratuite et ouverte à toute personne majeure, quelle que soit sa nationalité à l’exclusion :

Des membres du jury, du comité de lecture et des membres du bureau de l’Association Fusain-Rouge.

Article 3 - Thème

Les candidats doivent écrire un texte sous forme de nouvelle pour un lectorat adulte, en français.

Il doit s’agir d’une œuvre originale, non publiée ni en cours de publication.

Le thème est libre, cependant la nouvelle ne devra pas faire mention de toute allusion à la crise sanitaire, au covid, au confinement, au pass sanitaire...

L’humour et le suspens sont les bienvenus !

Article 4 Mise en page

Les textes ne devront pas avoir plus de 3 pages (environ 7000 signes).

Mise en page : format A4, interligne 1,5, police Arial corps 12, marges de 2,5 sur les 4 côtés. Les textes devront être paginés, sans aucune marque distinctive

Article 5 - Envoi

  • Les manuscrits doivent impérativement être envoyés sous format électronique à l’adresse suivante : fusain-rouge@orange.fr

  • Chaque fichier informatique doit être non verrouillé, en format Word (.doc ou docx), Open Office ou Libre Office (.odt)… (pas de PDF SVP).

  • Chaque fichier aura pour nom le titre de la nouvelle.

  • Afin de préserver l’anonymat, aucune mention de nom ou de pseudonyme de l’auteur ne devra être portée sur le texte de la nouvelle.

  • L’objet du mail sera « Mur d’écritures »

Chaque participant indiquera exclusivement dans le corps du mail :

Son nom, prénom, date de naissance, coordonnées postales, téléphonique et électronique.

Le titre de sa nouvelle

Et la phrase : « j’ai lu et accepte les conditions du présent concours ».

Il pourra y ajouter quelques mots de biographique et bibliographique le cas échéant.

Les données ainsi collectées ne seront pas transmises à des tiers (entreprises commerciales, associations, administrations….) ainsi qu’aux membres du comité de lecture.

Chaque candidat recevra un accusé de réception de son mail dans la semaine suivant son envoi. En cas de non réception de cette confirmation il tient au candidat d’en avertir les organisateurs.

Article 6 - Délibération

Chaque texte sera lu par 5 personnes choisies par l’association Fusain-Rouge.

Chaque lecteur attribuera une note d’appréciation commentée.

Le jury se réunira en juin 2022 pour sélectionner les textes.

Le jury est responsable de ses choix et n’a pas obligation de les justifier. Ses décisions sont sans appel et ne pourront faire l’objet d’aucune contestation.

Le jury sera composé des membres du bureau de l’Association Fusain-Rouge ainsi qu'autres personnes choisies par l'Association Fusain-Rouge.

La liste des gagnants sera publiée sur le site Fusain-Rouge à l’issue de la délibération du jury.

Article 7 - Prix

Les candidats dont le texte sera sélectionné acceptent, sans aucune réserve, que leur nouvelle fasse l’objet d’une publication papier.

En acceptant le présent règlement l’auteur cède gratuitement l’exploitation de sa nouvelle à l’association Fusain-Rouge pour une durée d’un an (à dater de la mise en vente de l’ouvrage) et, en conséquence, l’autorise à publier son texte.

Il ne sera pas fait de contrat à compte d’éditeur. Chaque lauréat recevra 1 exemplaire du livre gracieusement. D'autre part chaque participant, lauréat ou non, pourra acquérir 3 livres à un prix préférentiel et autant qu'il le souhaitera au prix public.

Une soirée « dédicaces » sera organisée pour la sortie du livre (septembre 2022?) Tous les participants, gagnants ou non seront les bienvenus sans qu’il puisse être demandé de dédommagement. Les auteurs publiés pourront, s’ils le souhaitent lire ou faire lire leur texte lors de cette rencontre.

Certains textes sélectionnés seront lus dans une émission de la radio locales "Radio St Ferréol" (Crest - 26).

En contrepartie, les lauréats autorisent gracieusement la citation de leurs nom, prénom et code postal, leur photographie, une courte biographie ainsi qu’un extrait de leur texte à des fins d'information ou de promotion pour toute exploitation liée au présent concours et / ou ses résultats sur le site de Fusain-Rouge, de sa page Facebook et d’une façon générale à titre de publicité de cet événement.

Article 8 - Annulation

Les éditions Ed. (en cours) se réservent le droit de ne pas publier ce recueil et d’annuler le concours si le nombre et la qualité des œuvres ne lui semblent pas appropriés et ce sans que sa responsabilité puisse être engagée à quelque titre que ce soit et sans que cela puisse faire l’objet de contestations de la part des candidats.

Article - 9

La participation au concours implique l’acceptation du présent règlement.

Contact et renseignement : fusain-rouge@orange.fr